Aéroport de Notre-Dame-Des-Landes (NDDL, 44) : le Larzac Breton !

Belle résistance à NDDL (Loire-Atlantique, Bretagne). Source de cette photo réussie : Stéphane Mahé/Reuters, via mediapart.fr

On a beau aimer voyager et prendre avec plaisir des avions qui contribuent au réchauffement climatique, on ne peut s’empêcher de douter de l’intérêt d’un nouvel aéroport à Notre Dame Des Landes (NDDL), charmante commune de Loire-Atlantique située à quelques encablures de Nantes (Bretagne).

Un projet qui a plus de 40 ans d’histoire, initié à l’époque préhistorique des 30 Glorieuses où tout était était permis (à commencer par le désintérêt général pour la préservation de la planète), l’époque de Mai 68, de De Gaulle, de Pompidou, de VGE, du Concorde, de la French Connection, des Verts de Saint-Etienne à leur apogée… de la France royale qui avait plein de sous à claquer dans des projets débiles, de l’arrogance poussée à son extrême, du toujours plus gros, de la post-décolonisation etc., bref de la frime inconsciente de nos parents.

On a beau aimer les voyages et les avions, on se dit que l’arrogance franchouillarde débile ressurgit avec ce projet d’aéroport d’un autre âge. Le vrai intérêt de cet « Ayrault-port », comme le baptisent certaines mauvaises langues, c’est de dire que quand on est cons et bornés, on le reste jusqu’au bout, 40 ans après, et dans un siècle s’il le faut !

Pourquoi ne pas anticiper l’évolution du trafic aérien de l’actuel aéroport nantais jusqu’au bout ? Dans 100 ans, Bouguenais sera saturé parce qu’il faudra envoyer des missions spatiales énormes sur Mars et Jupiter. Il faudra raser Nantes et Saint-Nazaire, et peut-être Rennes (jusqu’à Brest ?), pour faire partir des machines extraordinaires à la pointe du progrès. Il n’y aura pas de problème de terres agricoles à conserver parce qu’il n’y aura plus d’agriculteurs, et qu’on n’aura plus rien à manger. Super, quel projet séduisant (innovant et structurant comme disent les blaireaux) !

Mais un truc fait plaisir au Quetzal : avec l’occupation du site par des méchants squatters aux motivations diverses (anars, alters-M, écolos, ultras-G ?, peu importe), et surtout avec la mobilisation des agriculteurs de la Conf’, l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes semble bien parti pour ne jamais voir le jour.

Adieu Vinci et ton Grand Ouest, vive le Larzac Breton !

You can leave a response, or trackback from your own site.

One Response to “Aéroport de Notre-Dame-Des-Landes (NDDL, 44) : le Larzac Breton !”

  1. Eric Pététin dit "Pétof" dit :

    Notre Dame sera leur Viet-Nam !
    Au lendemain de la très belle manif-constructive du 17 novembre et dans la formidable mobilisation populaire qui baigne désormais la lutte quotidienne des Zadistes,les réjouissances pour la nouvelle année s’annoncent sous les meilleures auspices.
    Le magnifique et prophétique mouvement révolutionnaire qui s’enracine dans le mystérieux bocage de NDDL nous prépare un printemps victorieux et définitif sur leur sinistre et gravissime Aéroport du Grand Ouest.
    La courageuse résistance de plusieurs centaines d’éco-guerriers guerrieres,motivés et dé-terre-minés a permis de repousser les forces de l’horreur envoyées en grand nombre pour éliminer le « kiste » qui menacait l’ordre Républicain du fric et du béton !
    Malgré des centaines de bleus de la gendarmerie nazionale,entrainés et souvent violents qui se servaient outrageusement de leurs armes,parcequ’ils avaient recu pour ordre de « nettoyer »le terrain,l’opération « CESAR » s’est cassée les dents sur les défenseurs-amoureux de la Foret de Rohanne et sur les Guerriers des barricades du chemin de Suez !!!
    Le dimanche 25 novembre,après un long face à face avec les gendarmes barrant le chemin de Suez, commencé vers 5 heures du mat et se prolongeant dans la matinée avec des chansons,des sketchs et des échanges variés,droles,moqueurs mais respectueux de l’homme, nous recurent l’annonce de la fin des attaques militaires sur notre territoire…
    Signe du Ciel,nous fetions ce dimanche là, la sainte Catherine,le jour où tous les arbres prennent racines et nous nous battions pour sauver la Foret de Rohanne!
    La défense victorieuse,elle aussi,des maisons de la Chat-Teigne nous permet d’envisager l’avenir avec sérénité.
    Un bel hiver de résistance joyeusement laborieuse donnera naissance à un printemps si révolutionnaire,que nous en serons nous-memes surpris!
    Sans hiérarchie aucune,sans loi si ce n’est celle de l’Amour,de la Liberté et de la Nature,nous ferons des miracles hallucinants,d’ailleurs, nous en faisons déjà…

Commenter

Webdesign : Freewpthemes.co