Les candidats à la Présidentielle et le Référendum

Pour qui voter en 2012 ?

Les candidats à l’élection Présidentielle 2012 parlent-ils de référendum dans leurs programmes et sur quels sujets ? Voilà un nouvel exercice de comparaison intéressant pour le Magazine du Quetzal et pour ses centaines de millions de lecteurs dans le monde…

 

D’abord un petit rappel historique sur les référendums qui ont eu lieu en France au cours de ces 40 dernières années (merci Wikipédia). Il n’y en a pas eu tant que ça.

1972 : référendum sur l’élargissement de la CEE au Royaume-Uni, à l’Irlande, au Danemark

1988 : référendum sur l’auto-détermination en Nouvelle-Calédonie

1992 : référendum sur le Traité de Maastricht (traité européen)

2000 : référendum sur la réduction de la durée du mandat du Président de la République de 7 à 5 ans

2005 : référendum sur le Traité établissant une Constitution pour l’Europe

En 2003, il y a eu aussi un référendum local en Corse.

 

Les positions des candidats sur le référendum, ou du moins les thèmes sur lesquels ils envisagent de l’utiliser, sont présentées dans l’ordre de nos précédents articles Election présidentielle 2012 : pour qui voter ? (4 février 2012) et Présidentielle 2012 : les programmes sur l’environnement (6 février 2012).

 

Nicolas Sarkozy

Nicolas SARKOZY, UMP

Le « Projet 2012 » de l’UMP présenté dans le n°55 du magazine de l’Union (4ième trimestre 2011) n’évoque pas le référendum.

En revanche, dans une interview parue le 10 février 2012 dans le Figaro Magazine, Nicolas Sarkozy envisage la possibilité d’un recours au référendum sur le système d’indemnisation du chômage, en cas d’absence de consensus avec les partenaires sociaux.

« Passé un délai de quelques mois, toute personne au chômage sans perspective sérieuse de reprise d’emploi devra choisir une formation qualifiante. Celle-ci sera définie par un comité national qui identifiera, avec des chefs d’entreprise et des syndicalistes, les secteurs d’avenir créateurs d’emplois. À l’issue de cette formation, qui sera obligatoire, le chômeur sera tenu d’accepter la première offre d’emploi correspondant au métier pour lequel il aura été nouvellement formé. » (extrait du Figaro Magazine dans le site internet de l’UMP)

 

François Hollande

François HOLLANDE, PS

Le recours au référendum n’est pas évoqué dans le programme de François Hollande (Le changement c’est maintenant. Mes 60 engagements pour la France).

Dans le site internet du candidat (francoishollande.fr), on trouve cependant un article de son porte-parole Bruno Le Roux, daté du 21 févier 2012, intitulé « Sarkozy, le référendum à géométrie variable« ,  dans lequel il indique que François Hollande réservait l’utilisation du référendum à un transfert de souveraineté ou à une modification substantielle des institutions.

 

Marine Le Pen

Marine LE PEN, FN

La candidate du FN propose l’organisation de référendums sur les questions suivantes (Source : site de campagne marinelepen2012.fr) :

restauration de la peine de mort ou instauration de la réclusion criminelle à perpétuité réelle,

révision de la Constitution portant sur la durée du mandat présidentiel (retour à un mandat de 7 ans mais non renouvelable), la possibilité de révision de la Constitution uniquement par référendum et non par le Parlement réuni en Congrès comme c’est le cas actuellement, la modification du statut des collectivités territoriales d’Outre-Mer, et l’inscription du référendum d’initiative populaire dans la Constitution.

 

François Bayrou

François BAYROU, Modem

Un mois après son éventuelle élection, François Bayrou compte organiser le 10 juin 2012 un référendum de moralisation de la vie publique en France portant sur les questions de conflits d’intérêts, réaffirmant les principes de la séparation des pouvoirs, protégeant l’indépendance de la justice et des médias, posant les principes d’une nouvelle loi électorale pour les élections législatives suivantes incluant une part de proportionnelle (1/4 des Députés de l’Assemblée nationale élus à la proportionnelle, représentation des partis dépassant 5% des votes), la fin du cumul des mandats pour les Députés et sa limitation pour les Sénateurs, ainsi que la reconnaissance du vote blanc. Le référendum porterait aussi sur une réforme des règles de financement de la vie publique et sur l’application de la parité hommes/femmes dans la représentation (Source : site de campagne du candidat bayrou.fr) .

 

Jean-Luc MELENCHON, FG

Jean-luc Mélenchon

Le candidat du Front de Gauche prévoit un référendum sur la politique énergétique de la France après avoir organisé un débat national sur ce thème (choix énergétiques dont nucléaire, préparation du remplacement des énergies fossiles).

Le référendum d’initiative populaire « pourra être initié par voie de pétition réunissant un pourcentage conséquent de la population« .

Une Constitution nouvelle pour une VI ième République, rédigée dans le cadre d’un grand débat public national par une Assemblée Constituante élue à la proportionnelle intégrale, serait aussi soumise au référendum.

Enfin en matière d’Europe, Jean-luc Mélenchon compte organiser un référendum sur un nouveau Traité européen (remise en cause du Traité de Lisbonne), « le Pacte pour l’Euro+ » et le « semestre européen« .

Source : Le programme du Front de Gauche et de son candidat commun Jean-Luc Mélenchon. L’humain d’abord.

 

Eva JOLY, EELV

Eva Joly

Eva Joly, candidate d’Europe Ecologie Les Verts à l’élection présidentielle 2012, mentionne l’utilisation du référendum dans le cadre de l’amélioration de la démocratie locale (référendums locaux), de l’organisation administrative des collectivités territoriales d’Outre-Mer, et d’une VI ième République prévoyant notamment l’organisation d’un référendum d’initiative populaire dès que 1% puis 5% des citoyens en font la demande. Pour s’imposer, le résultat du référendum devrait recueillir la majorité des votants et dépasser 25% des électeurs inscrits.

Une Constitution européenne rédigée par une Assemblée constituante élue en 2014 ferait aussi l’objet d’un référendum européen dans toute l’Union si elle était élue.

Source : Vivre mieux vers la société écologique. Programme d’actions pour les temps qui viennent. EELV.

 

Philippe Poutou

Philippe POUTOU, NPA

Le site internet du Nouveau Parti Anticapitaliste (npa2009.org) contient seulement un article daté du 2 mars 2012 et intitulé « Europe : pas sans nous ! L’appel des 200 pour un référendum sur le nouveau traité européen« . Le site de campagne du candidat (poutou2012.org) n’évoque pas la pratique du référendum dans l’immédiat.

 

 

 

Nathalie Arthaud

Nathalie ARTHAUD, LO

Pas d’infos sur le référendum dans « Nathalie Arthaud, une candidate communiste à l’élection présidentielle » (LO).

 

 

 

 

 

Corinne Lepage

Corinne LEPAGE, Cap 21

Dans un chapitre du programme consacré à une nouvelle approche de la justice et de l’exercice du pouvoir, la candidate écrit qu’elle fera reconnaître le recours au référendum d’initiative citoyenne. Source : Corinne Lepage. Projet présidentiel : ce que pourrait être la France en 2017.

Dans son programme plus détaillé (A vos droits citoyens !), elle propose également de soumettre au référendum des grands sujets sociétaux : l’euthanasie, le mariage homosexuel, le droit de vote des étrangers aux élections municipales, le non cumul des mandats, la prise en compte du vote blanc, l’instauration de la proportionnelle dans tous les scrutins, la construction de nouvelles centrales nucléaires et la mise en culture des OGM. Un nouveau Conseil de la Société civile et des Générations futures, remplaçant le Conseil économique social et environnemental (Cese), pourrait organiser des référendums si nécessaire. Au niveau européen : utilisation du référendum pour les prochaines évolutions des textes fondateurs. Corinne Lepage envisage aussi la possibilité d’un référendum en matière de calcul de l’impôt sur le revenu (progressivité de l’impôt en fonction de la valeur du patrimoine détenu et non en fonction du niveau de revenu).

 

Nicolas Dupont-Aignan

Nicolas DUPONT-AIGNAN, Debout la République

– mise en place du référendum d’initiative populaire

– consultation des français sur toutes les réformes majeures dont dépend l’avenir du pays

Source : Projet présidentiel de Nicolas Dupont-Aignan. 37 propositions pour une France libre.

 

 

 

Dominique de Villepin

Dominique DE VILLEPIN, RS

recours réguliers aux référendums

– autorisation par la loi des référendums d’initiative populaire et des référendums à l’échelle locale

– organisation de référendums nationaux sur des grandes réformes : réforme institutionnelle (réduction d’un tiers du nombre de députés et de sénateurs, introduction d’une dose de proportionnelle dans les élections, suppression du cumul des mandats et des fonctions, réduction du nombre de ministères à 10, redécoupage territorial autour de 8 à 10 grandes régions dont le Président serait élu au suffrage direct), politique énergétique (organisation d’un « Grenelle de l’énergie » pour définir la stratégie énergétique de la France à l’horizon 2030, incluant des objectifs ambitieux en matière d’énergies renouvelables et pouvant prévoir une option de sortie du nucléaire) et grande réforme fiscale.

Source : Pour une France citoyenne, juste et indépendante. République Solidaire.

 

Jacques Cheminade

Jacques CHEMINADE, SP

On verra peut-être ce qu’il propose plus tard…

 

 

 

 

 

 

Le thème du référendum est assez révélateur des centres d’intérêts des candidats à l’élection présidentielle 2012, non ? Pas trop mal à la tête ? Nous si !

You can leave a response, or trackback from your own site.

Commenter

Webdesign : Freewpthemes.co