Développement durable bidon en Anjou

Quel est le meilleur endroit pour faire une zone industrielle ? En Maine-et-Loire (Anjou), haut lieu du développement durable comme chacun sait, ils ont trouvé la réponse idéale : aménager un site dénommé la « Champagne de Méron » qui est situé sur la commune de Montreuil-Bellay dans le Saumurois.

Situation de la zone industrielle de Méron (Maine-et-Loire, Saumurois, Montreuil-Bellay)

Un magnifique « Anjou Actiparc » de plusieurs dizaines d’hectares équipé d’une voie ferrée toute neuve ! C’est du super développement durable : plus de trains, moins de camions, moins de pollution, plus d’emplois ! Venez vous installer dans la zone industrielle de Méron et la planète se portera mieux !

Et ce n’est pas tout. Une « Charte de développement durable » a été signée en 2001 par la plupart des acteurs locaux pour être bien certain que l’environnement sera strictement respecté, notamment par la DIREN Pays de la Loire (Direction Régionale de l’Environnement, ex. DIREN, actuellement DREAL), la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) et le Parc Naturel Régional Loire-Anjou-Touraine (PNR LAT). C’est le paradis !

Le développement durable parfait dans une zone industrielle

Au passage, l’Union européenne, sans doute séduite par la qualité du projet qui lui était présenté, a investi plusieurs millions d’euros dans l’aménagement au travers des Fonds Européens de Développement Régional (FEDER). Ces fonds s’ajoutaient à ceux apportés par la Communauté d’Agglomération (Saumur Loire Développement), le Département du Maine-et-Loire (Conseil Général), la région Pays de la Loire et sans doute d’autres structures. Bref, plein d’argent public pour la zone industrielle / zone d’activités de Méron.

Mais ce qui n’a pas encore été dit, c’est que la Champagne de Méron est aussi un haut lieu de la biodiversité dans l’ouest de la France qui comporte de nombreuses espèces d’oiseaux et de plantes protégées ou menacées (en Pays de la Loire, en France et en Europe).

L'outarde canepetière, un oiseau très rare de la Champagne de Méron

Par contre, c’est marrant, ces espèces ne seraient pas présentes dans l’extension programmée de la zone industrielle… Incroyable ! Pourquoi ? Parce que les aménageurs l’ont décidé… On aurait bien voulu consulter l’Etude d’Impact Environnementale (EIE) pour se faire une idée, dossier réglementaire préalable à tout projet d’aménagement, mais il n’y en a pas eu. Curieux, non ? Or une étude d’impact est censée faire un état initial de la future zone aménagée. C’est le minimum pour n’importe quel projet. Circulez, y’a rien à voir.

L'Odontites de Jaubert, plante protégée nationalement présente dans la ZI de Méron

Le site est aussi répertorié comme Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF). Et par chance, la ZI ne fait pas partie de la ZNIEFF. En réalité, elle n’en fait plus partie parce que ses contours ont été modifiés pour faire plaisir aux aménageurs, avec la complicité des services de l’Etat. La ZI est devenue une enclave sans intérêt grâce à un simple tripatouillage de carte. Magnifique !

De mieux en mieux… La Champagne de Méron est également un site d’intérêt européen qui fait partie d’un réseau de zones à protéger en Europe : les sites Natura 2000. Plus précisément, c’est une « Zone de Protection Spéciale » (ZPS) pour laquelle l’Europe contribue à financer des mesures de conservation de la faune, de la flore et des habitats. Qu’est-ce qu’elle est gentille l’Europe, et surtout très cohérente ! Elle finance à la fois la destruction d’une zone et sa conservation.

Contours du site Natura 2000 "Champagne de Méron" (en vert). Le trou au milieu du site, c'est la zone industrielle. Magnifique !

Trop fort.  Et là encore, par miracle, la ZI ne fait pas partie du site Natura 2000. Circulez, y’a toujours rien à voir.

Conception de la biodiversité par les élus, d'après un dessin de Foucault dans le Courrier de l'Ouest (janvier 2010)

Mais c’est encore le simple résultat d’un tripatouillage de cartes pour arranger les affaires des élus et des aménageurs, avec la bénédiction de l’Etat…

Il y a aussi un captage d’eau potable souterraine à proximité, mais c’est pas grave non plus. Aucun risque de pollution… Et d’ailleurs, son périmètre de protection s’arrête aussi aux limites de la zone industrielle.

Décidément en Maine-et-Loire, le développement durable est une véritable spécialité ! Il suffit de modifier les contours des zonages environnementaux qui posent problème et c’est réglé. Tant qu’à faire, ils pourraient peut-être en profiter pour faire sortir la commune de Montreuil-Bellay du Parc Naturel Régional Loire Anjou Touraine, puis le Parc bidon en question de la Fédération des Parcs Naturels Régionaux. Là, ça serait parfaitement justifié !

You can leave a response, or trackback from your own site.

Commenter

Webdesign : Freewpthemes.co