Présidentielle 2012 : les programmes sur l’environnement

Election présidentielle 2012 et environnement

Que proposent les candidats à l’élection présidentielle 2012 en matière d’environnement ? C’est ce qu’on va essayer de savoir et de vous présenter…

 

 

 

 

 

 

 

Nicolas Sarkozy, UMP

Nicolas SARKOZY, UMP

 « Confirmer le choix du développement durable, avec le soutien aux filières vertes et à la filière nucléaire »

– poursuite du Grenelle de l’environnement – développement important des industries liées aux énergies renouvelables – intégration systématique de critères environnementaux et énergétiques dans les commandes et les attributions d’aides publiques – valorisation auprès des consommateurs de l’offre française d’éco-produits – confirmation de l’énergie nucléaire avec normes de sécurité très strictes (source : le magazine de l’Union, n°55, 4ème trim. 2011)

 

François Hollande, PS

François HOLLANDE, PS

« Je veux faire de la France la nation de l’excellence environnementale »

– promotion de l’agriculture biologique et de nouveaux modèles de production agricole – développement important des énergies marines renouvelables – au niveau européen, financement de programmes industriels dans les domaines des technologies vertes et des transports de marchandises ferroviaires, sur le plan commercial, instauration d’une contribution climat-énergie aux frontières de l’Europe et de règles strictes de réciprocité en matière sociale et environnementale – développement de la filière industrielle des énergies renouvelables – diminution la part du nucléaire dans la production d’électricité de 75% à 50% d’ici 2025, fermeture de la centrale de Fessenheim, maintien de la construction du réacteur EPR de Flamanville – nouvelle tarification de l’eau, de l’électricité et du gaz notamment pour inciter à une consommation responsable – lancement d’un plan d’isolation thermique d’1 million de logements par an – soutien à la mise en place d’une Organisation mondiale de l’environnement (source : François Hollande, élection présidentielle 22 avril 2012, le changement c’est maintenant, mes 60 engagements pour la France)

 

Marine Le Pen, FN

Marine LE PEN, FN

 « Produire au plus près, retraiter sur place » – baisse des émissions de gaz à effet de serre en relocalisant sur le territoire national les industries – instauration de droits de douanes à la frontière française en fonction du niveau de protection sociale des pays exportateurs, de la qualité écologique et de la sécurité de leur production « Encadrement des pratiques agricoles et industrielles » – favoriser l’innovation écologique dans le cadre d’une réorganisation de la production agricole et industrielle – respect scrupuleux des obligations légales en matière de déchets « Primauté de la sécurité alimentaire » -indépendance stricte des organismes de contrôle « Une politique énergétique écologique » – soutien à la recherche dans le domaine des énergies renouvelables – 10 à 15% des besoins énergétiques couverts par des énergies renouvelables – soutien au programme ITER de Cadarache – maintien de l’énergie nucléaire à moyen terme et sortie à long terme, poursuite de la construction du réacteur EPR de Flamanville, renforcement de la sécurité des centrales nucléaires « Une politique migratoire et de coopération écologique » – maîtrise des phénomènes migratoires couplée à une politique ambitieuse de coopération avec les pays concernés « Protection animale » – révision de la législation sur l’élevage en batterie – respect de la législation sur l’abattage des animaux – durcissement de la législation concernant l’expérimentation sur les animaux – lutte contre l’abandon des animaux de compagnie « La préservation de nos paysages et la prévention des catastrophes naturelles » – meilleure intégration de l’urbanisme et de l’architecture dans l’environnement naturel – création d’une charte régionale d’insertion paysagère – destruction des cités les plus vétustes construites dans les années 1960 – recensement des constructions situées dans des zones de risques naturels – renforcement des sanctions pénales contre les responsables de grands dégâts écologiques (source : site internet du FN)

 

François Bayrou, Modem

François BAYROU, Modem

? : pas d’infos dans l’immédiat, on en dira plus quand le programme complet sera écrit…

 

 

 

 

 

Jean-Luc Mélenchon, FG

Jean-Luc MELENCHON, FG

 « La planification écologique » – un plan écologique avec une loi de programmation financière – restauration de la maîtrise publique de l’énergie et de l’eau – investissements publics selon des critères sociaux, écologiques et démocratiques – plan de financement pour l’efficacité énergétique et la diversification des sources d’énergie – lancement d’un débat public national sur la politique énergétique de la France sanctionné par référendum – développement d’un réseau de géothermie profonde – investissements massifs en faveur des énergies renouvelables et pour le traitement des déchets nucléaires – mise en place d’un plan national de remise aux normes énergétiques des logements – au niveau européen, instauration de protections et de normes sociales et environnementales, création de taxes nationales alimentant un fonds pour le codéveloppement destiné à financer les politiques sociales et environnementales – développement des transports collectifs grâce à la création d’un Pôle national des transports publics, développement et gratuité des transports publics de proximité, développement du transport ferroviaire, fluvial et maritime côtier, lancement d’un grand plan ferroutage « Produire autrement » – création d’un Plan national de transition écologique de l’agriculture, soutien à une agriculture responsable – définition de filières industrielles prioritaires pour répondre à des objectifs sociaux et environnementaux – mise en place d’un Indicateur de Progrès Humain (IPH) prenant notamment en compte le respect de l’environnement – soutien public à l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) – politique de relocalisation de l’économie en France – intégration de critères sociaux et environnementaux dans les aides aux entreprises (source : L’humain d’abord, le programme du Front de Gauche et de son candidat Jean-Luc Mélenchon)

 

Eva Joly, EELV

Eva JOLY, EELV

 « Un futur soutenable : réduire notre empreinte écologique, protéger les biens communs, répondre aux besoins humains fondamentaux » – libération de la dépendance aux énergies fossiles et sortie du nucléaire d’ici 2031, par des actions au niveau international, un programme national pour les économies d’énergie, des investissements importants dans la rénovation des bâtiments, une réorientation de la politique des déplacements, le développement des énergies renouvelables, l’organisation et le financement de la transition énergétique « Nature, eau, agriculture, alimentation, santé, logement : au coeur de notre projet » – protection et restauration de la nature, respect de l’animal – nouvelle politique de l’eau – nouvelle loi forestière – instauration d’un pacte pour une agriculture écologique, paysanne et productrice – actions contre la faim et la malbouffe – mise en place d’une politique de santé contre l’épidémie de maladies chroniques – mesures en faveur d’un logement pour chacun et d’un habitat choisi pour tous – réduction, recyclage et réutilisation des déchets « Une économie écologique au service des populations et des territoires » – libération de l’économie de la finance dont développement de l’Investissement Socialement Responsable (ISR) – relocalisation de l’économie pour des emplois durables et de qualité « Travailler tou-te-s et travailler mieux » – augmentation du nombre d’inspecteurs d’installations classées « Des finances publiques au service de la transition écologique » – notamment réaffection progressive de 10 milliards d’euros de dépenses publiques néfastes pour l’environnement, mise en place d’une contribution climat-énergie, application du principe pollueur-payeur, création d’un livret d’épargne vert pour des investissements écologiques « Des territoires solidaires » – développement de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) – politiques en faveur de villes écologiques, de territoires ruraux vivants, de la mer, du littoral, de la montagne, de l’Outremer, de la Corse et d’un tourisme écologique équitable (source : EELV, programme d’actions pour les temps qui viennent, vivre mieux vers la société écologique, décembre 2011)

 

Philippe Poutou, NPA

Philippe POUTOU, NPA

? : pas d’infos dans l’immédiat, on en dira plus quand le programme complet sera écrit…

 

 

 

 

 

Nathalie Arthaud, LO

Nathalie ARTHAUD, LO

Rien sur l’environnement dans Nathalie Arthaud, une candidate communiste à l’élection présidentielle, LO

 

 

 

 

 

Hervé Morin, NC

Hervé MORIN, NC

? : pas d’infos dans l’immédiat, on en dira plus quand le programme complet sera écrit…

 

 

 

 

 

Corinne Lepage, Cap 21

Corinne LEPAGE, Cap 21

 « Une nouvelle approche de l’économie alliant écologie, créations d’emplois et services aux habitants » – verdissement de l’épargne et de la fiscalité, dont éco-modularité des taxes selon des critères sociétaux et environnementaux – soutien aux productions locales – développement important des éco-industries et des éco-innovations – soutien à l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) « Une nouvelle approche de la santé et de l’environnement basée sur la prévention » – mise en oeuvre rigoureuse du règlement européen REACH – orientation d’une partie des budgets de la recherche vers la prévention des risques sanitaires et environnementaux – maintien du moratoire sur les OGM en plein champ – enseignement de la santé environnementale en médecine – réforme des structures médicales – renforcement de l’éducation à la santé et à l’environnement dans une logique de prévention – transparence de l’information pour les consommateurs sur les produits présentant des risques – suivi et préservation du patrimoine naturel – application du principe pollueur-payeur (source : Corinne Lepage, Projet présidentiel : ce que pourrait être la France en 2017)

 

Frédéric Nihous, CPNT

Frédéric NIHOUS, CPNT

 « Pour une écologie incitative et d’équilibre, respectueuse de l’homme et de ses activités »

– lutte contre les pollutions – gestion des territoires et des activités de nature – préservation des ressources en eau – sécurité alimentaire – sécurité industrielle et technologique – démocratie environnementale (source : site internet de CPNT)

 

 

Christine Boutin, PCD

Christine BOUTIN, PCD

Rien sur l’environnement dans le site internet boutin2012.fr

 

 

 

 

 

 

Nicolas Dupont-Aignan, Debout la République

Nicolas DUPONT-AIGNAN, Debout la République

« Passer d’une écologie du sacrifice à une écologie de la croissance »

– renforcement des pôles de compétitivité dédiés à l’environnement – création d’un service public du recyclage et des filières de substitution aux hydrocarbures – développement important de l’agriculture biologique et soutien aux filières courtes – Etats Généraux de l’Avenir Energétique – mise en place d’une fiscalité écologique – développement de la recherche sur les biocarburants et les véhicules hybrides – création d’un livret d’épargne vert pour financer les activités environnementales – interdiction des OGM et des produits à base d’OGM, poursuite de la recherche (source : site internet de Debout la République)

 

Dominique de Villepin, RS

Dominique DE VILLEPIN, RS

 » Nous proposons de placer le citoyen au coeur d’un modèle de consommation responsable et de respect de l’environnement »

– organisation d’un Grenelle de l’énergie pour redéfinir la stratégie énergétique de la France à l’horizon 2030, dont objectifs ambitieux en matière d’énergies renouvelables, validé par référendum, avec option possible de sortie du nucléaire – mise en place d’un service public de la consommation favorisant les productions régionales et nationales – renforcement de la préservation des terres agricoles, augmentation des surfaces consacrées à l’agriculture biologique – préservation du patrimoine naturel et des paysages renforcée dans les plans d’urbanisme – tarification incitative de l’électricité, du gaz et de l’eau – modernisation et développement des transports collectifs non polluants – meilleure gestion de la ressource en eau – fiscalité écologique, avec modulation du taux de TVA sur les produits en fonction de critères environnementaux, mise en place d’une contribution énergie-carbone sur la consommation d’énergie finançant exclusivement un Plan Vert d’efficacité énergétique pour les logements et pour la recherche sur les nouvelles énergies, création d’une Banque Verte (source : République Solidaire, Pour une France citoyenne, juste, indépendante)

 

Jacques Cheminade, SP

Jacques CHEMINADE, SP

 

You can leave a response, or trackback from your own site.

Commenter

Webdesign : Freewpthemes.co