Voyage à Madrid (Espagne)

Plaza Major (Madrid, Espagne)

Pour beaucoup l’Espagne c’est le soleil, la plage, la chaleur et les barres d’immeubles avec vue imprenable sur la mer Méditerranée.

Pourquoi aller s’entasser là-bas alors qu’on a la même chose en aussi pourri en France ? L’intérieur du pays mérite largement le détour, notamment la belle capitale espagnole qu’est Madrid.

L'ours et l'arbousier, symbole de la ville de Madrid (Puerta del Sol)

Madrid c’est 3,5 millions d’habitants et plus de 6 millions avec son agglomération. Aller à Madrid c’est partir à la rencontre de la culture espagnole et faire la fête en même temps. Là-bas il n’y a pas la mer et on s’en passe très bien !

Quoi faire ? Déjà pour commencer on peut flâner dans les rues, boire et manger des tapas afin de s’imprégner de l’ambiance de la ville. Deux places célèbres sont à découvrir dans un premier temps : la Plaza major et la Puerta del Sol.

Après si vous avez du temps, allez voir également la Plaza de la Cibeles, la Plaza de Oriente, la Plaza de España et son monument en l’honneur de Cervantés avec les statues de Don Quijote et Sancho Panza, la Plaza de la Paja, la Plaza de Santa Ana dans le quartier de Huertas, la Plaza de la Villa… Bref, amusez-vous à faire la tournée des places et des quartiers de Madrid !

Le Palais Royal (Palacio Real), Madrid

Ensuite, rendez vous au Palais royal (Palacio Real) qui se visite pour lui-même et pour les expositions qui y sont proposées, avec à côté la Cathédrale de la Almudena, le théâtre royal (Teatro Real) sur la Plaza de Oriente et les vestiges de la muraille arabe qui ceinturait la ville.

Humour dans la rue à Madrid (le bébé bizarre)

A Madrid, il y a 3 musées remplis de peintures à ne pas manquer : le célèbre Museo del Prado, le Centro de Arte Reina Sofía et le Museo Thyssen-Bornemisza.

Dans le premier, vous pourrez surtout admirer les oeuvres de Goya et de Velázquez. Allez au second rien que pour voir le fameux « Guernica » de Picasso ainsi que des tableaux de Dalí. Dans le dernier, tous les peintres semblent représentés tant la collection est riche : Van Gogh, Gauguin, Renoir, Cézane, Matisse, Degas, Monet, Le Greco, Titien, Chagall, Miró, Picasso encore, Modigliani, Sisley…

Une des façades du Musée du Prado (Madrid, Espagne). Statue de Velazquez.

Si vous souhaitez ensuite prendre l’air, allez jeter un coup d’oeil aux parcs et jardins de Madrid, en particulier au Parque del Buen Retiro. Une promenade le long du Río Manzaranes pourrait aussi vous plaire. Le dimanche matin, le marché aux puces del Rastro est fortement recommandé.

El Camaron de la Isla : Flamenco ! (bar "Candela", Madrid)

Le soir et la nuit, il n’y a pas d’hésitation possible : faîtes la tournée des bars et restos de Madrid ! Plus vous avancerez dans la soirée, plus votre espagnol vous semblera bon (jusqu’à un certain point)…

Profitez aussi à fond des spectacles de flamenco, en particulier au tablao « Casa Patas » dans la Calle de Cañizares. Après, si le flamenco vous passionne, dirigez-vous un peu plus bas au bar « Candela » où vous pourrez rester jusqu’à 5h30 du matin (quartier de Lavapiés).

Flamenco spontané, improvisé, vivant au bar "El Candela" (Madrid)

Au cours de votre périple nocturne, si vous discutez avec les gens, vous vous apercevrez que toute l’Amérique latine est présente à Madrid : Colombie, Venezuela, Brésil, Cuba… tout le monde est là !

Les accros aux foot voudront certainement aller voir un match du Real Madrid ou au moins visiter le fameux stade Santiago Bernabéu (80 000 places). Les accros à la corrida et aux taureaux qui finissent mal préféreront quant à eux la Plaza de Toros.

Foule au marché, El Rastro (Madrid, le dimanche matin)

Bref, il y a largement de quoi s’occuper à Madrid. Mais où dormir ? Si vous avez un petit budget ou si vous n’avez pas envie de gaspiller votre argent dans un hôtel, le mieux est d’aller dans une auberge de jeunesse.

« Cat’s hotel » (calle de Cañizares) est l’une d’entre elles où vous pourrez séjourner pour moins de 15 euros par nuit (petit-déjeuner inclus). Vous profiterez en plus du cadre de cet ancien palais, en particulier de son très beau patio, d’un bar et de l’accès à internet. Cette auberge est par ailleurs très bien située au coeur de Madrid et à deux pas des principaux lieux de visites ou de fêtes.

Etang du Parque del Buen Retiro (Madrid)

Enfin, comment se rendre à Madrid ? Une solution peu onéreuse est de prendre un bus de la compagnie « Eurolines ». Certes le voyage peut paraître interminable par rapport à l’avion, et le confort est minimum pour pouvoir dormir, mais le prix est très intéressant. A titre d’exemple, un aller-retour Nantes-Madrid coûte 130 euros en prenant son billet au dernier moment, et encore beaucoup moins si vous réservez longtemps à l’avance. Un autre avantage du bus est que la gare routière se trouve pas très loin du centre au sud-est de Madrid (Calle de Méndez Alvaro). Prenez ensuite le métro ou un taxi si vous ne voulez pas marcher.

Terrasse de café à la Plaza de San Andres (Madrid)

Pour conclure, Quetzal News vous conseille fortement d’aller à Madrid. Le Quetzal y retournera d’ailleurs avant de visiter d’autres lieux touristiques en Espagne, notamment Grenade en Andalousie. Bon voyage !

– Pour découvrir le Flamenco en live : la célèbre danseuse Belén López au tablao Casa Patas, ça dépote ! On y était aussi à une autre date, avec grand plaisir.

Carte de localisation de Madrid (Espagne) :


You can leave a response, or trackback from your own site.

Commenter

Webdesign : Freewpthemes.co